Les dépôts OAI francophones en SHS


Taïwan
En 2005, j’ai commencé sur ce blog, dans le cadre de la rubrique « Observatoire des sciences humaines et sociales », à faire un point sur les dépôts OAI francophones. Il y a quinze jours, j’ai fait quelques nouveaux comptages, qui confirment la tendance à la croissance, régulière et soutenue, du nombre de documents disponibles.

Du côté des portails de revues, on trouve :

Cairn

2006 : 16 251 enregistrements

2007 : 27 580 enregistrements

Persée

2005 : 12 262 enregistrements

2006 : 55 881 enregistrements

2007 : 84 313 enregistrements

Revues.org

2005 : 10 005 enregistrements

2006 : 16 228 enregistrements

2007 : 22 361 enregistrements

Il s’agit là d’une formidable croissance de l’ensemble des portails, dont on ne peut que se féliciter. Les particularités disciplinaires et techniques de chacun pourraient être commentées, pour affiner l’analyse. Mais, en l’état, les valeurs brutes présentent une information de base.

Si d’autres portails francophones SHS étaient dotés d’un dépôt OAI, merci de me l’indiquer, afin que je puisse les ajouter à la liste.

On note l’apparition du CRHST :

– Centre de Recherche en Histoire des Sciences et des Techniques

2007 : 2 540 enregistrements

L’École nationale des chartes reste stable :

2005 : 253 enregistrements

2006 : 256 enregistrements

2007 : 256 enregistrements

Du côté de l’édition de thèses, Cyberthèses poursuit son bout de chemin :

Universite Lyon 2 – Cybertheses

2005 : 542 enregistrements

2006 : 816 enregistrements

2007 : 992 enregistrements

Enfin, comme on pouvait s’y attendre, la croissance du dépôt d’archives ouvertes HAL reste forte.

Hal SHS

2005 : 2 061 enregistrements

2006 : 10 969 enregistrements

2007 : 19 100 enregistrements (dont 8000 comportent le texte intégral)

Photographie (c) par Cédric. http://flickr.com/photos/lecedre/692507310/


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.