Arrêter. Reprendre


« Ca ne va pas du tout.
Pour des raisons personnelles
que tous pourraient comprendre
mais que je n’ai pas la force d’expliquer,
mon blog fait une pause
comme vous avez pu le constater. »
.

« Depuis 15 jours, il m’est arrivé plein de choses : j’ai eu 30 ans, j’ai eu des cadeaux à la figue, trucs a la figue, je suis allée en vacances, bref je n’ai pas eu le temps, ou le coeur, de bloguer »

« Je suis silencieux ces derniers temps et cela risque de continuer encore un petit moment. Je vous dois quelques explications qui m’ont été difficiles à rédiger »

« J’arrête ce (nano)blog, donc. Cela ne veut pas dire que je ne bloguerai plus jamais, mais si je le fais, ce sera ailleurs ou sous une autre forme.
 »

etc, etc.

Ici aussi, c’était l’expérience du glissement progressif de la lecture/écriture à la lecture tout court, de plus en plus superficielle, au survol, chaque jour plus nonchalant, à la limite du décrochage. Quand le web devient télé, on se met à surfer n’importe comment, les yeux dans le vide, regarder défiler les images et les textes qu’on ne lit pas jusqu’au bout, en position d’attente ; attente d’un événement qui ne viendra pas. On prétexte le recul, le temps de la réflexion, relever le nez du guidon. Mais non, même pas. C’est simplement regarder le temps qui passe, regarder d’autres accumuler, capitaliser, poser leur empreinte, ou tout simplement profiter et se voir, horrifié foncer droit au néant comme si l’on n’avait jamais existé.

Et puis ça repart, éventuellement. Au milieu des gravats, on retrouve un truc qui semble vouloir tenir debout, le vouloir sans doute, et le désir de vouloir qui se manifeste peut-être à nouveau. Alors revient la simple possibilité de la conversation. Et de l’écriture.


Photo : jmv sur flickr, en cc by-nc-sa


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search