Les 5 millions de dollars de la Bank of New York


Je mettrai dans la rubrique « Fissa » quelques notes rapides sur des sujets variés.

Edifiant

Dans le livre de François Horn,L’économie des logiciels, Paris, La découverte, 2004, p. 49, je note :
« Surtout, des erreurs minimes peuvent avoir des conséquences majeures : une virgule à la place d’un point fit passer la sonde de la mission Vénus à 500 000 km de la planète au lieu de 5 000 km prévus, une erreur de signe fit pointer une fusée russe sur Hambourg au lieu du pôle Nord, une variable codée sur 16 bits alors qu’une autre partie du programme pensait qu’elle était codée sur 32 bits fit perdre 5 millions de dollars à la Bank of New York en 1985 »

Je trouve cela extrêmement rassurant. L’homme est donc toujours au coeur des machines.

Inquiétant

« Mais c’est surtout dans son chapitre télécommunications que le projet de loi Sarkozy est le plus controversé. Il prévoit l’obligation de conserver les données de connexion des clients, appelées « logs », des opérateurs télécoms, des fournisseurs d’accès internet, mais aussi des cybercafés, pendant une durée maximale d’un an. Un décret d’application devra ensuite précis[er] la nature exacte des données et la durée de conservation suivant les cas. » Source : ZDNET.

Instrumenter les nouvelles technologies pour en faire des outils de contrôle absolu du citoyen est dangereux. De même que lorsqu’on les utilise pour en faire des outils de prise en otage du consommateur, ainsi que le font les constructeurs d’automobiles qui conçoivent des dispositifs électroniques propriétaires excluant les garagistes indépendants ainsi que les bricolages à la maison. Mais que fait la police ?


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *