Sandwich de liens de Marin #4


- Quand Stanford alimente à son tour les Open Educational Ressources (Framablog)

« Pour la première fois de son histoire, l’université de Stanford (Californie) met gratuitement à disposition des étudiants et enseignants du monde entier ses cours d’ingénierie les plus populaires. Le programme Stanford Engineering Everywhere (SEE) ouvre l’expérience de Stanford en ligne aux étudiants et professeurs. Tout ce dont vous avez besoin est un ordinateur et une connexion Internet. Vous avez accès aux vidéos des cours, aux polycopiés, vous pouvez passer les quizz et les tests et communiquer avec d’autres étudiants SEE comme vous le souhaitez. »

http://www.framablog.org/index.php/post/2008/09/19/stanford-et-les-ressources-educatives-libres

- « How Readers Navigate to Scholarly Content » : une enquête comparative des pratiques de navigation universitaires, entre 2005 et 2008.

« There have been many studies using web logs that calculate where users of scholarly resources were referred from, but this approach doesn’t indicate where those users started their research, merely the details of the last “hop” before hitting a content website. This research repeats an earlier study performed in 2005 by Scholarly Information Strategies (for whom the authors were consultants) that actually asks researchers about their preferred start points. The subtle shifts in user preferences provide a valuable insight into user navigation, the features that they find useful in publisher web sites, and the role and effectiveness of library technologies. Readers are more likely to arrive within a journal web site at the article or abstract level than ever before and this has significant implications for publisher web site design. As a consequence some of the features of publisher web sites may become harder to find and, as more functionality transitions to the reader’s preferred starting point, some of the features may also become less relevant to the researcher. The most highly sought-after features of journal web sites are content alerting services, but not personalisation and not search functions.
These findings shed light on how publishers should engineer their web sites to meet reader navigational behaviour. »

http://www.sic.ox14.com/howreadersnavigatetoscholarlycontent.pdf (format PDF).

- Les chats, les marmottes et les fins de la participation (ARHV)

André continue sa réflexion au sujet de FlickR. la vidéo « illustrative » est aussi démonstrative.

« Mais lorsque Miranda, 14 ans, met en ligne trente photos d’affilée de son affreux matou, ces photos-là ne nous disent qu’une seule chose. Que la photo, ça sert à mettre de l’amour en boîte. Pour le consommer plus tard, comme des tranches d’ananas. Oui, je sais, c’est à peu près la même chose que ce que tente de nous dire Roland Barthes dans La Chambre claire – mais il ne le dit pas, il nous parle de présence, il nous parle d’histoire, mais il n’arrive pas à énoncer cette chose-là, autour de laquelle tourne tout son livre. Peut-être lui a-t-il manqué un chat. Il y a des évidences si difficiles à comprendre, qu’il faut beaucoup de temps et de patience pour les entrevoir. »

http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2008/07/29/774-les-chats-les-marmottes-et-les-fins-de-la-participation

- Multicolr : Des photos extraites de Flickr par couleur

http://labs.ideeinc.com/multicolr

- Livres téléchargeables au bout de 10 ans.. logique (JMS)

« Proposition 1. On pourrait considérer qu’après dix ans, un livre puisse être numérisé et téléchargeable (sous réserve des accords des ayants droit). Le manque à gagner, a priori faible, serait reversé par le ministère de la Culture aux éditeurs et aux auteurs au prorata des téléchargements ou des ventes effectives des dix premières années. »

http://blogues.ebsi.umontreal.ca/jms/index.php/2008/08/21/516-livre-telechargeables-au-bout-de-10-ans-economiquement-logique

- Manuscrits, genèse et documents numérisés. EDITE : une étude informatisée du travail de l’écrivain (ITEM)

« Si le logiciel MEDITE est un outil précieux pour la philologie, il constitue pour la critique génétique un outil nécessaire. En effet, non seulement utile par la rapidité des résultats : MEDITE répertorie automatiquement ce que le chercheur généticien passe un temps incommensurable à relever, installant, d’emblée le travail du généticien dans une « scientificité » plus sûre, il propose un usage qualitatif des données quantitatives et surtout permet au généticien d’infléchir le choix et le rythme des comparaisons aux conditions de l’hypothèse interprétative. »

http://www.item.ens.fr/index.php?id=172977


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *